Articles

Affichage des articles du février, 2011

Pas de temps ou pas d'envie ?

Les messages sur le blog se font rares. Je ne manque pas d'idées mais je n'arrive pas à les préparer le soir.

Plusieurs jours que j'ai arrêté d'avancer l'abécédaire d'Alienne.

Plusieurs jours aussi que je n'ai pas touché à mes cours de maths, physique ou chimie.


Le soir, j'arrive du travail, je mange, m'occupe d'Alienne et, une fois qu'elle est couchée, je manque de motivation pour tout : les articles à préparer, les cours à réviser ET la broderie, même jouer bêtement à l'ordi ne me tente pas ... Je n'ai qu'une seule envie, c'est dormir ! Claquée, je suis.

Bon allez, ce soir, c'est le week end. Croisons les doigts pour une grasse matinée ... jusqu'à au moins 7h30 !

Finie !!!!!!!!!!!!!!!!

Image
Ça y est, j'ai fini la robe pour la Poupée !!!!



Ben c'est pas trop tôt quand même ...

Bon, maintenant, faut que j'en fasse pour Alienne qu'elle puisse s'habiller cet été quand même ...

A boire !

L’autre jour, nous nous sommes attachés à étudier (ICI, pour ceux qui n’ont pas de mémoire) les différentes variétés d’hominidés que l’on peut rencontrer en Corse.Toute appliquée que j’étais à vous décrire les principales caractéristiques des Touristes et autres Pinsutes, j’ai oublié de vous parler d’un truc ultra méga importantissime : la boisson. Et oui, on ne vit pas que d’air pur et de charcuterie en Corse : on boit aussi ! Du vin, de la Myrte et … de l’eau.Alors, comment boivent les Bleus et les Pinsutes ?Le Bleu :Le bleu a fini par se trouver une maison, dans un petit village sympa et typique : plein de vieux sur les bancs qui regardent passer le temps et les gens, des cochons et des vaches qui se promènent en liberté.Il n’a pas encore emménagé que tous les Anciens du village se pressent autour de lui. Ils veulent voir à quoi ressemblent le Nouveau, lui posent des tas de questions, gazouillent avec la Princesse (chouette, un bébé au village !) et lui causent des Us et Coutumes a…

Mais où en est donc le lutin fonctionnaire ?

Image
Fin décembre, j’avais reçu un mail du Père Noël () me disant que cette espèce de feignasse de lutin fonctionnaire n’avait pas fini l’abécédaire commandé pour Batgirl.
L’autre jour, je me suis inquiétée de savoir où en était le chef d’œuvre en péril (puisque le travail avait été confié à un fonctionnaire …). J’ai donc appelé le Père-Noël pour savoir où ça en était et si la petite l’aurait bientôt ou en cadeau de mariage ? J’ai ainsi appris que le lutin fonctionnaire, vexé de s’être laissé déborder et de ne pas avoir fini à temps son travail, avait brodé d’arrache main (doigts et yeux) pendant les fêtes pour pouvoir avancer son travail et pour couper court à toute critique mal venue. Mais voilà, un fonctionnaire, même lutin, ça fatigue vite et, surtout, si ça fait des heures supplémentaires, ça prend des récupérations (oui, dans la fonction publique, les heures supplémentaires sont payées en demi-journées, et pis c’est tout). Au mois de janvier, il est donc parti un mois en congés p…

Je me souviens

C’était un dimanche, une belle journée d’automne comme on peut en avoir chez nous : soleil et douceur au programme.J’avais pris les cours à la fac depuis une ou deux semaines, pas plus. J’étais rentrée pour le week end chez mes parents. Nous avions décidé de manger chez toi, une raclette.Tu étais assise en bout de table, j’étais à côté de toi.Tu étais fatiguée. D’ailleurs tu n’as pas beaucoup mangé et n’est pas restée longtemps avec nous, ce jour-là.Et puis, pendant le repas, tu as eu cette minuscule phrase, trois petits mots qui resteront à jamais gravés dans ma mémoire : « Alors ma chérie ? ». C’était terriblement anodin. Tu me demandais seulement comment ça se passait, si ça allait là bas, loin de mes parents et de mes repères, dans une grande ville que je ne connaissais pas plus que ça, j’étais encore jeune. Je ne sais plus ce que je t‘ai répondu, une banalité sans doutes.C’était un dimanche, le dimanche 3 octobre 1998. C’était la dernière fois que je te voyais et que je te parlai…

Mère indigne ...

Image
Je suis une très très mauvaise mère, je pense que vous l'avez remarqué : je laisse crier ma fille pendant 3 - 4 heures la nuit, je l'appelle Batgirl, je dis qu'elle me gène pour coudre, regrette mes voyages à l'autre bout du monde. En plus, la honte, la seule photo que je mette d'elle sur Internet, elle a un seau sur la tête et je me moque d'elle !

Mais vous ne savez pas tout. En effet, je ne fais jamais la cuisine : c'est toujours son père qui s'y colle (et ce ne sont pas des pizzas ou des chips en exclusivité).

En bonne ultra-féministe que je suis, je ne passe derrière les fourneaux qu'une seule fois par semaine (en gros) et c'est pour faire ... des pâtes ! Et encore, même là, je joue ma mauvaise mère à fond : je le fais faire par ma gamine de 20 mois.

Voilà ce que ça donne :
Ah, j'ai oublié de préciser : en bonne descendantes de Ritals, nous faisons la Pasta nous mêmes !

Bon appétit ...

Découverte de première importance

Image
Je n'y croyais absolument pas. Pour moi, c'est même totalement impossible.

Mais l'autre jour, j'ai bien dû me rendre à l'évidence.

Nous ne sommes pas seuls ...

Non, je ne parle pas d'une quelconque divinité.

Je parle des extra-terrestres.

Je vous jure qu'ils existent !

J'en ai même croisé un.

La preuve en image :



Voilà, maintenant, vous êtes au courant !

On dit merci qui ? Merci Catwoman !!!!!!!!!!!!!!!!!

Mois 1 : Décollage immédiat

L’année dernière, j’étais partie quinze jours en Mongolie faire une randonnée à cheval. J’en étais revenue avec une belle luxation du coude et des souvenirs plein la tête. Je suis tombée amoureuse de l’Asie centrale, de ses steppes immenses et de ses habitants. En toute logique, je devais donc cette année rééditer avec un voyage en Kirghizie. Mais voilà, pas assez de monde inscrit et, le mois dernier, j’ai finalement choisi de partir randonner (à pied, cette fois-ci) en Islande.Je décolle donc pour une nouvelle aventure. Il y aura au programme des randonnées à travers des terres volcaniques et des glaciers gigantesques. Là aussi, une nature et des paysages à couper le souffle. Chose extraordinaire pour moi : je me désape et me mets en maillot de bain par des températures voisinant allègrement les 10°C … pour pouvoir me baigner dans des sources d’eau à 40°C (le pied !!!!!!!!!!). Chacun des participants au voyage a amené une bouteille de vin pour faire goûter aux autres.Notre guide, fra…

Faune corse

En Corse, on peut rencontrer quatre types d’hominidés :Le touristeLe Pinsute fraîchement arrivé (présence inférieure à 1 an, à une queue de cochon corse près) ; pou plus de facilités, nous le nommerons ici « Le Bleu »Le Pinsute en cours de maturation que nous nommerons ici « Le Pinsute ».Et le Corse ; cette dernière catégorie ne sera pas décrite dans ces lignes car je ne la connais pas encore assez (et puis, j’aurais trop peur de vexer mes charmants hôtes) …Le touriste :Signes distinctifs : a la peau blanche ou rouge, selon le temps qu’il a passé sur l’Ile quand tu le croises. Sens très fort la crème solaire. Il porte des fringues ridicules et généralement un MA-GNI-FI-QUE chapeau.Alimentation : le touriste se nourri de sanglier, de charcuterie corse (qu’il a achetée dans une paillote estampillée « Produits Corses ») et a une affection particulière pour le Figatellu et le Brucciu en plein été …Comportement : roule à 70 km/h en pointe mais peut très rapidement tomber en dessous des 40 …

Lutte contre les viols correctifs

Image
La semaine dernière, je mettais en ligne un petit article expliquant les luttes féministes aujourd’hui, en France. Aujourd’hui, je vais sortir de deux microcosmes : la France et le féminisme pur et dur. Il y a quelques jours, j’ai reçu un mail de l’organisation Avaaz que je soutiens occasionnellement, soit en donnant de l’argent (très rarement, je l’avoue), soit en signant des appels à nos dirigeants pour qu’ils agissent sur tel ou tel sujet.J’ai été horrifiée par le traitement affligé à cette Sud-Africaine :Millicent Gaika a été ligotée, étranglée, torturée et violée cinq heures durant par un homme se vantant de la "soigner" de son homosexualité. Elle a difficilement survécu.

Il faut savoir qu'elle n'est pas seule : ce crime horrible est fréquent en Afrique du Sud où les lesbiennes vivent dans la peur de l'agression. Mais personne n'a été condamné jusqu'à présent pour "viol correctif".

Pourtant, dans un petit refuge de la ville du Cap,quelques m…