Articles

Affichage des articles du août, 2012

Il y en a combien ?

Image
C'est la question qui revient régulièrement, avec une pointe de peur, d'incrédulité et d'étonnement, juste après que j'aie dit que le terme était prévu pour le 20 septembre ...
Ils sont sympas les gens de me rappeler que je suis énorme ! C'est pas ma faute à moi non plus si je ne prends que sur le ventre, quand même, ni si je fais des gros bébés ... Parce qu'il faut se rendre à l'évidence que la bête que je porte fera très probablement plus de 4 kgs à la naissance. Je rappelle que je n'ai pas pris tant de poids que ça, je me suis même surveillée pendant ma grossesse, comme si je faisais un régime.

Alors, vous savez quoi ?

Tous ceux et celles qui me trouvent grosse, je les emm*** ! Et puis, je vais vous dire autre chose. Et bien, malgré la taille du ventre, son poids (parce que mine de rien, ça tire par moments), ces sal*** de vergetures, le dos qui bloque parfois, ben je ne suis pas pressée d'accoucher ...

Allez, pour le fun, et à titre de comparai…

Bonne à rien, mauvaise en tout

Image
Je me suis absentée pour quelques temps : je devais aller chercher Alienne sur le Continent. Et j'en reviens avec une légère amertume, un vilain arrière-goût dans la bouche, une sale constatation : je ne suis bonne à rien et particulièrement mauvaise en tout. Mauvaise mère, mauvaise fille, mauvaise petite fille.

Mauvaise mère, vous le saviez. Mais je vais en rajouter une couche. Après avoir lâchement abandonné ma fifille un mois à ses grands-parents, je l'ai donc retrouvée lundi dernier (alors que j'avais arrêté de travailler depuis le vendredi ...). Le lendemain, elle m' "épuisait" à courir partout, à parler fort d'une voix super-aigüe et j'ai passé la semaine à lui dire de se calmer. Je n'avais déjà plus de patience. Mauvaise mère avec Alienne mais aussi avec Numérobis à qui j'ai infligé un dernier mois de travail assez intense, 15h aller-retour en bateau + 9h aller-retour en voiture en l'espace d'une semaine alors que je suis encein…

En attendant Numérobis - Sentir le souffle du bistouri au dessus du ventre

Image
Ça y est, j'ai enfin arrêté de travailler ! Je serai officiellement en congé maternité lundi matin, aujourd'hui, je suis en récupération pour toutes les heures sup' que j'ai faites ces 4 dernières semaines ... J'avoue que cette fois-ci, il me tardait vraiment d'arrêter et les 2 dernières semaines ont été un peu longues. Je n'avais pas ressenti ça pour Alienne. Mais bon, il y avait peut être aussi là dedans un peu d'impatience par rapport à la grande que je languis mais qui ne languit pas.
J'ai eu ce qui devait être ma dernière visite chez le gynéco hier. Il est chouette et équipé d'un petit appareil d'échographie. Oui mais voilà, depuis que je lui ai dit le poids d'Alienne à la naissance (4,07 kg), il flippe pour celui-là. Ma généraliste m'avait prévenue après la naissance d'Alienne : elle m'avait dit qu'il faudrait surveiller en cas de second. Pas loupé, il surveille. Je ne vais pas l'en blâmer.
Il avait commencé pa…

Pensées d'une authentique sudiste

Image
L'autre jour, je me plaignais de ne plus avoir de clim' au bureau et Marilou me rappelait que dans son pays, au-delà de la limite du cercle polaire, ils avaient plus besoin de chauffage d'appoint que de clim' ... Les pauvres !
Non, sérieusement, je te plains Marilou : je ne pourrais pas vivre dans un pays comme le tien où quand il fait 25 °C, c'est la canicule ! Je suis une fille du sud, une vraie de vraie de vraie. Je n'ai pas grandi sur mon île, j'ai grandi légèrement plus au nord, de l'autre côté de la mer, dans une région où l'on place le nord à Montélimar et la limite du cercle polaire à Lyon. Au delà, on est susceptibles de rencontrer les ours polaires et les esquimaux.
Sans déconner.

Mais vous ne savez pas le pire dans cette histoire. Le pire, c'est que pour travailler, j'ai dû aller vivre en Sibérie ... à Nancy !
Nancy. Nancy et sa place Stanislas. 
Nancy et son brouillard givrant. Nancy et ses pluies verglaçantes. Nancy et ses tem…

Un enfant, si je veux, quand je veux

Image
Je suis clairement et sans détours Pro-avortement. Mais qu'est-ce donc être pro-avortement ? Est-ce imposer aux autres d'avorter et d'éliminer un jour une vie de son ventre, sans tenir compte de la situation et de la possible envie de mener sa grossesse à terme ? Parce que, nous y reviendrons plus tard, mais je considère que les anti-avortement, c'est ce qu'ils font : ils veulent imposer aux autres d'avoir un enfant, sans considération pour la situation dans laquelle on est à ce moment-là et nos envies.
Est-ce être contre la vie ? C'est ce à quoi ils nous assimilent en se déclarant Pro-vie. Je vais aussi y revenir.
Non, je considère qu'en tant que Pro-avortement, je suis d'abord et surtout Pro-choix. Je suis pour que toute femme enceinte accidentellement puisse dire "Oui, je veux (peux avoir) cet enfant" ou "Non, je ne veux pas (peux pas avoir) d'enfant", et ce quelques soient ses raisons. Je m'en moque royalement. C'…

Petites phrases assassines

Image
Du haut de ses 3 ans, Batgirl a de la répartie. Quand j'y pense, je note ses petites phrases assassines. Et voici celles de juillet.
Nous rentrons à la maison, un avion est en phase d'approche de l'aéroport. Nous le montrons à Batgirl. Elle estime que c'est une maman avion, nous demande ce que fait la maman avion puis déclare : "La maman avion est au travail et le bébé avion est à la crèche!"
Batman vient de ramasser les pommes de terre de l'année, elles sèchent. Batgirl regarde le tas de patates, se frotte le ventre : "Ouh, les bonnes frites !"

Nous sommes descendus à la plage, profiter un peu de la mer. Batman et moi chahutons et nous arrosons à grands coups de seaux d'eau. Ce ne sont vraiment pas des manières de se comporter. Elle fronce les sourcils, met l'index devant elle et dit d'un ton péremptoire : "Vous arrêtez immédiatement ou on rentre direct !" (Attention, elle ne rigole pas, on a intérêt à être plus sages !)
Qua…

L'Île que j'aime

Image
Sur l'Île que j'aime, on a parfois l'impression d'avoir fait un retour vers le passé et de vivre dans les villages comme autrefois. Sur l'Île que j'aime, l'entraide entre voisins est toujours présente.

Sur l'Île que j'aime, on t'aide à trouver un logement pour une semaine ou t'installer plus longtemps.

Sur l'Île que j'aime, on te propose de l'eau ou de l'électricité quand il y a une coupure chez toi.

Sur l'Île que j'aime, tes nouveaux voisins qui ne te connaissent pas encore te prêtent les clefs de leur maison pour que tu puisses prendre une douche ou aller aux toilettes quand tu n'as pas encore installé l'eau chez toi.

Sur l'Île que j'aime, on tire un câble électrique depuis chez soi pour dépanner les voisins à qui ne sont pas encore raccordés au réseau électrique.

Sur l'Île que j'aime, on te ferme les volets quand tu as oublié de le faire le matin avant de partir.

Sur l'Île que j'ai…

Cette île où l'on tue

Image
J'aime l'île où je vis. J'ai choisi d'y vivre et j'ai même dû me battre pour pouvoir venir y vivre. Cela va bientôt faire trois ans que nous sommes installés ici et je me plais, je ne regrette rien.
Mais il y a des choses auxquelles je n'arrive pas à m'habituer, voire même qui me dépassent.
Nous sommes moins de 300 000 à vivre ici à l'année. 300 000 habitants, ce n'est pas énorme. Alors quand on sait qu'il y a au moins une ou deux "mort violente" (jolie expression pour parler d'assassinats) par mois, on ne s'étonne guère de savoir que l'île détient un bien triste record européen, devant la Sicile, et je viens de voir qu'on dépasserait même le Mexique (information qui reste à vérifier mais je n'en ai pas le courage). 
J'avoue, je n'ai pas compté combien il y en avait eu depuis le début de l'année. Il faut dire qu'on s'y perd, entre les assassinats et les tentatives ratées qui, au bout d'un mo…

Une surprise dans la boite aux lettres

Image
Depuis que je vis ici, je suis devenue une grande adepte de l'achat par Internet : plus de choix, moins cher ... Et jusqu'à présent, je n'ai pas eu à me plaindre, pas de mauvaise surprise. Juste une petite frayeur cet hiver : j'avais trouvé un site de tissus (et autres babioles) japonais (Sakura Créa Déco) sur lequel j'avais flashé et acheté quelques tissus, ils furent longs à arriver dans ma boite aux lettres ... Quand j'ai vu le lieu d'expédition, j'ai compris : les temps de transport ne sont pas les mêmes depuis le Japon que depuis l'Hexagone.
A leur arrivée, les tissus sont restés dans le carton à tissu jusqu'au mois de juin parce que je les trouvais trop beaux, que je n'osais pas les utiliser et n'arrivais pas à trouver d'idée à leur hauteur.


Puis finalement, fin juin, Alienne a choisi le tissu avec les chouettes dans le carton lors d'une séance : tu me choisis un tissu qui te plait et je te fais une jolie robe. Je ressors …

Ceux qui nous sauvent (Jenna Blum)

Image
Anna Schlemmer a toujours refusé d'évoquer sa vie en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale. Trudy, sa fille, n'avait que trois ans lorsqu'un soldat américain les emmena avec lui dans le Minnesota, et n'a donc que peu de souvenirs de cette époque. Mais elle trouve, parmi les photos de famille, un cliché la montrant avec sa mère aux côtés d'un officier nazi. Cet homme était-il l'amant d'Anna ? Est-il son père biologique ?  Devenue professeure d'histoire allemande, Trudy veut connaître la vérité et, dans le cadre de ses travaux univesritaires, elle recueille les témoignages d'Allemands de Minneapolis qui ont vécu la guerre, tentant ainsi désespérément de faire la lumière sur le passé de sa mère ...

J'ai trouvé ce livre il y a deux semaines, dans la boutique d'une aire d'autoroute. Comme cette période de l'histoire m'a toujours intéressée, intriguée et que dès que je trouve un roman, une biographie ou une autobiographie s'y …

Eduquer ou surveiller, telle est la question

Image
"Un enfant, ça se surveille", "Mais quelle bande d'inconscients, ils ont lâché des yeux le gamin pendant un dixième de seconde !". Bien, sûr, à ces gens-là, ça n'arriverait pas que leur enfant échappe à leur surveillance puisqu'ils savent à chaque seconde ce qu'il fait. Ces gens là ne se retrouveront jamais dans les faits divers
Mouais.
En tout cas, toi, parent lambda, quand tu lis ça, tu as le choix entre : entrer en dépression parce que vraiment tu es le pire des parents parce qu'il t'arrive de ne pas avoir les yeux dessuset râler devant tant de bêtise, te dire pourvu que les parents concernés ne tombent jamais sur ce ramassis de saloperies. Non parce que franchement qui peut dire en toute bonne foi que son enfant est surveillé 24h/24, 365 jours par an ?
Pas moi. Moi, il m'arrive d'aller aux toilettes, de dormir, d'avoir besoin d'aller au jardin/poubelles/jenesaisquoi quand je suis seule avec Batgirl et elle ne me suis pas …

La blague du dimanche matin

Image
Le curé n'a pas d'enfant de cœur pour l'aider, mais il possède un perroquet savant qu'il a dressé pour lui donner un coup de main lors de la messe. Il le met sur un perchoir, à côté de l'autel, et le volatile place les fidèles :
- Les hommes à gauche, les femmes à droite, les hommes à gauche, les femmes à droite.

Mais un jour, le curé surprend son perroquet en train de faire son affaire à une poule, dans le fond du jardin.
- Créature de Satan ! Je vais t'apprendre à bien te conduire, moi !
Et pour punir l'oiseau, il lui rase la belle houppette de plumes rouges qu'il avait sur le crâne, et qui faisait sa fierté !

Honteux qu'il est le perroquet ! Et à la messe suivante, le perchoir planqué dans un coin sombre à côté de l'harmonium, il officie, tout penaud :
- Les hommes à gauche, les femmes à droite, les hommes à gauche, les femmes à droite.
Entrent deux chauves... Alors le perroquet, soudain ragaillardi :
- Et les deux baiseurs de poule, avec moi p…

Greffe

C'est un gars rescapé d'une autre blague dans laquelle il avait eu le pénis tranché qui va voir le chirurgien pour savoir si, par bonheur, il ne serait pas possible de lui remplacer cette pièce essentielle de son anatomie.

Après un examen attentif de la partie manquante, le chirurgien demande à notre gars combien d'hommes adultes il connaît dans sa famille toute proche. Le gars répond qu'il y a son père, son grand-père et ses cinq frères, soient 7 personnes. Alors le chirurgien lui dit :
- C'est parfait : s'ils sont tous d'accord, je prendrai à chacun d'eux deux centimètres de pénis et ainsi je pourrai vous reconstituer un pénis de 14 cm.

Après avoir demandé leur accord à tous les membres masculins de sa famille, et obtenu une réponse positive de chacun d'eux, tout le monde se retrouve à l'hôpital la semaine suivante. Le chirurgien, après avoir réalisé cette multigreffe incroyable, va voir le patient et lui dit :
- L'opération s…

Instants de douceur #4 - Se découvrir

Image
Profiter de ce mois pour se découvrir Savoir qu'il suffit de tapoter le ventre pour te faire réagir. Te regarder évoluer A travers la peau, tes petits pieds s'agiter, Tu as de la force bébé.
Et trouver nos rituels. Contre ma main tu ne sais pas te lover Le soir, tu préfères t'y exciter.
Finalement, j'ai l'impression de déjà bien te connaître. Dans un mois et demi, tu dois naître.  Bébé, prends ton temps, Laisse nous n'être Qu'un encore quelques temps.

Arrête de t'écouter

Image
J'ai été éduquée à ne pas me plaindre et chaque fois que j'essaie d'écouter mon corps, j'ai cette phrase qui résonne en moi "Tu t'écoutes trop, arrête !".
Ok. Bien chef. Je vais moins m'écouter. De toutes façons, je suis en pleine santé. Alors pourquoi s'alarmer ? Pourquoi psychoter ?
Ce ne sont que des fausses contractions que je ressens. 
Certes.
Mais n'empêche qu'elles sont là et que des fois, ça tire bien. Et c'est chiant tous les soirs.
Il faut serrer les dents. Se convaincre que ce n'est rien. Tenir le coup jusqu'au 16 août. J'espère qu'elles n'ont aucun effet sur le col. Il faut absolument que j'ai ce fichu papier de mon médecin. Il est hors de question que je modifie mes plans et que je ne puisse pas retourner une semaine sur le Continent chercher Alienne. Elle me manque trop.
Alors, je me calme, je respire, je ralentis puis stopperai définitivement la semaine prochaine mes sorties sur le terrain. Et je…

Perles de culture

Image
On n'est pas payés cher mais on ne pleure pas tous les jours et même, des fois, on se marre bien. Après avoir partagé les perles d'Alienne, aujourd'hui, je vous livre quelques perles de nos interlocuteurs dans le cadre du travail.
Prêts au décollage ?
Avant de construire un lotissement, il y a un certain nombre de procédures à respecter et d'autorisations à obtenir. Notamment au titre de la "police de l'eau" (j'aime pas le terme mais il n'y en a pas d'autre). Dans ce cadre-là, il faut notamment prévoir la gestion des eaux pluviales et construire des bassins de rétention (qui limiteront les inondations, entre autres choses). La réglementation prévoit qu'on doit fournir la superficie du bassin versant impactée par les ouvrages/l'imperméabilisation des sols. Cela permet notamment de calculer la taille des bassins de gestion.
Un lotisseur fait parvenir au service un dossier qui fournit effectivement une superficie impactée. L'instruc…