Articles

Affichage des articles du novembre, 2012

Chroniques de la vie familiale

Image
Chez Batman et Catwoman, quand les nains sont microscopiques, c'est so glamour ...
Épisode 1 - Un seau d'eau Batgirl a alors 1 mois, c'est l'été et nous vivons en HLM en région parisienne. Elle vient de nous faire sa première nuit et nous sommes très contents ... Seulement voilà, c'est l'été, il fait chaud et nous avons des voisins. La nuit suivante, le voisin du dessous s'installe dans son jardinet, invite des potes et parle fort une bonne partie de la nuit, la radio (branchée sur Ch*** FM) à fond. La gosse se réveille toutes les 2 h, chose qu'elle na jamais faite jusqu'à présent.  Je passe ma nuit, entre deux tétées, à chercher un moyen de rendre la monnaie de sa pièce à ce cher voisin ... Quelques jours plus tard : Batman : C'est quoi ce seau d'eau sale en train de putréfier ? Catwoman : Batgirl a explosé une couche l'autre jour, j'ai gardé le jus pour le voisin ...

Épisode 2 - Deux, c'est plus fun Hier soir. Batman s'occup…

Réflexions locales - Retour de l'Etat de droit ???

Image
Ce soir je voulais faire un article plus léger que ce que j'ai écrit ces derniers temps et puis j'ai lu cet article de Rue 89. Et je me suis aperçue que je n'avais pas dit ce que, moi, habitante de cette île, je pensais de tout ça. Alors, l'article léger viendra une autre fois et je vais vous donner mon point de vue d'insulaire sur ce qu'il se passe ici.
J'avais déjà abordé le sujet en août ici. A l'époque, je constatais avec amertume que l'on parlait plus de la Corse pour ses plages que pour ce qu'il s'y passe. Depuis l'assassinat de Maître Sollacaro, nous sommes tombés dans l'excès inverse. Il semble qu'à cette occasion-là, les journalistes et les hommes politiques ont enfin découvert l'ampleur du problème. Ça tombe bien, la saison touristique est finie ...
Résultat des courses, deux visites de ministres en même pas 15 jours et beaucoup d'annonces tonitruantes. C'est sûr et certain, l’État de droit est de retour su…

Revenir aux fondamentaux

Image
En ce moment, j'ai quelques difficultés à bloguer : j'ai énormément de mal à lire et écrire des articles. Je mettais ça sur le dos de ce pauvre Catboy, pas tout à fait 2 mois et moultes exigences.
Puis j'ai écrit cet article parlant de Malala Yousafzai et j'ai compris. Pendant la semaine, je me suis un peu forcée à venir, à lire des articles sur les blogs. J'ai alors constaté qu'à part mes copines, j'ai en ce moment, plus de facilités à lire un article publié par Slate ou par ce blogueur que ceux publiés sur HC, notamment ceux mis en Une. Comme quoi, la maternité ne détruit pas complètement les neurones ...
Et j'ai fait un tour sur mes statistiques : mon dernier article de maman a été plus vu que mon article pour l'éducation des jeunes filles dans le monde. Si on est optimiste, on dit que c'est parce que j'ai mieux écrit ma vie de mère que défendu la cause des jeunes filles de part le monde. Si on est pessimiste, on se dit que ma vie intére…

Être mère #8 - Faire des deuils

Image
Être mère, c'est accepter de devoir faire des deuils (oui, je sais, je suis particulièrement gaie depuis 2 jours ...) (ça doit être l'effet des hormones).
On commence par faire le deuil de la jeune fille que l'on était. Finies les grasses matinées jusqu'à 11h, maintenant, si tu te lèves à 6h, tu es contente, tu as fait grasse matinée ! (Predator fait désormais ses nuits ... jusqu'à 5h du matin !). Finies les vacances à cheval à l'autre bout du monde en septembre (à moins que les 3 autres se mettent à l'équitation) (Batman, si tu me lis ... ça pourrait être de chouettes vacances !). Finie l'insouciance : un renvoi différent des autres, une chute, une fièvre ou à l'inverse, un petit corps gelé et on se voit aux urgences ... (Psychoton est mon autre nom).
Mais c'est aussi, un jour, devoir apprendre à faire le deuil d'une nouvelle grossesse, d'une nouvelle maternité. Parce qu'il faut bien le dire, ceux qui comptent, ce sont ceux qui sont…

Ce souvenir

Image
L'article de ma copine Mowgouaille pour l'anniversaire de la mort de sa grand-mère m'a rappelé ma douleur toujours aussi vive, 14 ans après. C'est difficile à expliquer : parler d'elle est facile, se remémorer les souvenirs toujours plaisant mais se dire qu'elle est morte, que c'est ferme et définitif, que plus jamais je ne la reverrai, tout ça sans avoir la gorge qui se serre et les larmes qui coulent, c'est juste impossible ...

C’était un dimanche, une belle journée d’automne comme on peut en avoir chez nous : soleil et douceur au programme. J’avais pris les cours à la fac depuis une ou deux semaines, pas plus. J’étais rentrée pour le week-end chez mes parents, à la montagne, à côté de chez toi. 
Nous avions décidé de manger chez toi, une raclette.
Tu étais assise en bout de table, j’étais à côté de toi.
Tu étais fatiguée. D’ailleurs il me semble que tu n’as pas beaucoup mangé ce midi-là et n’est pas restée longtemps avec nous. Et puis, pendant le re…

L'art du recyclage # 1

Image
Je ne vous l'ai peut être pas dit mais je suis une vraie écolo dans l'âme (si, si, une vraie de vraie ...).

En tout cas, je n'aime pas le gaspillage. Alors, pourquoi acheter un rouleau à pâtisserie quand on en a des dizaines à la maison ?
Par contre, je ne mettrai pas de photo de la pâtissière en action, pas envie qu'elle se retrouve partout sur Internet !

L'éducation pour tous

Image
A l'âge où dans nos pays les filles jouent encore à la poupée et commencent à se rêver en adolescentes, elle commençait à faire parler d'elle dans son pays, elle n'avait alors que 11 ans. A l'âge où dans nos pays, les adolescentes tannent pour avoir un I-Phone, sortir et pensent aux garçons, des hommes lui ont mis une balle dans la tête.
Pourquoi ? Parce que cette jeune fille a commis une erreur irréparable pour ces types, elle est allée à l'école et, surtout, surtout, a osé mener un combat. Et pas des moindre ce combat, elle a osé se positionner ouvertement, à seulement 11 ans, pour les droits des femmes et des filles, pour le droit à l'éducation.
De qui je parle ? De Malala Yousafzai, cette jeune pakistanaise de 14 ans, aujourd'hui soignée en Grande-Bretagne, après avoir reçu une balle dans la tête alors qu'elle se rendait à son école.

Et oui, les pros comme les antis (éducation des filles) (voire éducation tout court) ne s'y trompent pas : on ne…

Être mère # 6 - Ne plus avoir de temps

Image
Être mère, c'est ne plus avoir de temps, être occupée toute la journée de 6h le matin à 9 ou 10 h le soir. Être mère, c'est ne plus jamais avoir de problème pour s'endormir, juste pour rester réveillée et suivre un film. 
Pendant les vacances, ma mère et mes frères ont redécouvert les joies de Simcity et je les ai vus y jouer pendant des heures et des heures sans se lasser. Ça me faisait envie, franchement. Un jour, je l'ai dit à ma mère, elle m'a simplement répondu qu'elle ne voyait pas quand j'aurais le temps.
Ce n'est pas faux.
Parce que si on y réfléchit bien, quand je ne suis pas en train de changer/nourrir/bercer Prédator, j'habille/nourri/joue avec Batgirl. Et si je ne fais ni l'un ni l'autre, ben, c'est que je suis aux toilettes ou écroulée dans un coin, en train de dormir.
J'ai tellement de choses à faire que je me suis faite une petite liste : blog, cuisine, maison et couture, rien n'a été oublié. Rien sauf m'épiler…

Je tangue

Image
Quand on s'expatrie sur l'Île, on apprend à avoir le pied marin ... ou pas. Et oui, comme nos familles restent sur le Continent, si on ne veut pas rompre toute relation avec, soit on prend le bateau régulièrement, soit on prend souvent l'avion.
Jusqu'aux 2 ans de la grande, quand je rentrais seule en famille avec elle, j'optais préférentiellement pour l'avion. Ca faisait déplacer mes parents mais c'était quand même super rapide : 1h pour l'embarquement, 3/4 d'heure de vol, 1 h pour récupérer les bagages ... Oui mais voilà, ma chère compagnie fait payer plein pot le billet dès les 2 ans de l'enfant, ça fait cher !
Alors, maintenant, c'est ferry ou ... ferry. Surtout avec Catboy en plus : je me vois bien enregistrer en plus tout le matos pour le transporter en voiture !
Mon seul problème avec ce mode de transport, ce sont les voyages d'octobre à mars. Il y a toujours un risque de tempête. Cette fois-ci, je suis passée au travers (enfin, j…