Articles

Affichage des articles du janvier, 2013

Mettre des mots

Image
6 h 40, ce matin, je m'apprête à partir mais les enfants dorment encore. Je monte, entre dans la première chambre, dépose un bisou sur la joue en caressant la tête et disant un mot doux, elle ne réagit pas. Je passe à la deuxième chambre, me penche au dessus du lit à barreaux et de la même façon, dépose un bisou sur la petite joue rebondie, il ouvre les yeux, constate et se rendort, en esquissant un sourire (c'est cool la vie !).
Cela fait aujourd'hui 3 semaines que j'ai repris le travail. L'ambiance à la maison a nettement changé. Les journées sont fatigantes, c'est la course mais l'ambiance à la maison est tellement plus sereine ! Les cris, les colères et les punitions ont même quasiment disparu. Je rigole avec Catboy. J'ai le merveilleux sentiment d'avoir retrouvé Batgirl, ma petite fille adorée et chérie.
Il y a un mois, ce n'était pas la même chose. Coincée à la maison, en plein automne et en pleine montagne insulaire, avec un nourrisson. …

Le pantalon mystère

Image
Ce soir, en récupérant Batgirl, un détail me saute tout de suite aux yeux : son pantalon est bizarre, je ne le connais pas ! C'est sûr, elle n'est pas allée à l'école accoutrée ainsi. Je ne lui ai pas mis ça ce matin ...
Moi : Tu as eu un accident aujourd'hui ? Batgirl : Nooon !
Ce pantalon est vraiment bizarre, il ne me dit rien et puis il n'y a pas de sac de vêtements sales et son sac de change semble complet ...
Moi : A qui est ce pantalon ? Batgirl : A moi ! Moi : Mais d'où sort ce pantalon ? Batgirl : De mon placard. C'est mon papa qui me l'a donné. Moi (c'est vrai que ce n'est pas moi qui l'ai habillée ce matin : j'étais partie au taf) : Tu as échangé ton pantalon avec qui à la sieste ? (Nota : ça ne nous est jamais arrivé mais j'ai lu tellement d'histoires de ce genre sur d'autres blogs ... que ça a bien fini par nous arriver aujourd'hui !) Batgirl : Avec quelqu'un. Ze ne sais paaaas. Moi : Comment étais-tu habillée c…

Protège carnet de santé # 1

Image
Il y a un peu plus de 3 ans, ma meilleure amie et moi avons chacune eu une fille. A cette occasion, j'avais trouvé des protèges carnet de santé à "customiser".
Cette année, nous avons eu nos fils et je voulais en faire autant. Seulement, soit je n'ai pas eu de bol, soit les fabricants d'objets pour les loisirs créatifs ont des goûts de chiotte ... bref, vous l'aurez compris, pour offrir de jolis protèges carnet de santé, j'ai dû me fendre de les faire de A à Z et sortir la machine à coudre.
J'ai commencé par dénicher un patron sur Internet (ICI) qui me convenait bien car je préfère l'utilisation du biais à la couture endroit contre endroit ... même si ça m'oblige à coudre à la main plutôt qu'à la machine. Par contre, comme un bourrin, ben je n'ai pas utilisé les dimensions indiquées sur le tuto mais celles que j'ai mesurées sur le carnet de santé et ... c'est un peu, comment dire, très ajusté !
Mais je suis super satisfaite du…

Sans regret et sans larme

Image
Un bisou sur la joue, un "passe une bonne journée mon cœur, à ce soir" et j'y suis allée, sans me retourner et sans une seule larme. 
Et oui, depuis lundi, j'ai repris le chemin du travail sans trop forcer. Sans me forcer et sans risquer le surmenage, à 80 % et en aménageant le temps restant en profitant honteusement d'un petit avantage qu'ont les femmes qui donnent de la mamelle (l'heure d'allaitement).
Mauvaise mère jusqu'au bout de mes ongles non manucurés et même pas vernis, j'ai accueilli avec soulagement la fin de ce congé maternité. 4 mois 1/2 à la maison, c'est bien le maximum que je puisse faire. Je suis bien incapable de faire d'avantage. Et non, je n'ai pas l'impression de ne pas voir mes enfants grandir, de ne pas profiter d'eux en reprenant le chemin du travail. Ce serait plutôt le contraire : je profite nettement mieux d'eux quand je les vois le soir, le week-end et pour les vacances.
C'est comme ça. …

Pourquoi un tel acharnement ?

Image
Ma couche est propre, mon pyjama boutonné, c'est cool, je vais enfin pouvoir manger ! Mais que sort elle ? Ah non, pas ça ! Je me tortille dans tous les sens, il est hors de question que j'y passe ce coup-ci ! Elle me met sur le côté, me maintient la tête d'une main, je me débats, rien n'y fait : elle est plus forte et me maintient fermement. 
Ça y est, j'ai l'embout contre le nez. Je fais encore des tentatives pour y échapper. Rien n'y fait, un pschitt et je me prends un grand shoot de sérum physiologique dans le pif ! Je me recule, m'étrangle, ce coup-ci, c'est sûr, elle va y arriver à me noyer avec son machin !
Et puis non, elle ne m'a pas totalement eu. Je hurle. Je lui indique mon  désaccord. Elle continue, imperturbable : maintenant, c'est le mouche - bébé, elle m'aspire le nez.
Je hurle, je la regarde avec mon regard perdu, plein d'interrogations.
Maman, pourquoi me fais tu subir tout ça ? Que t'ai je fait pour mériter de…