Articles

Affichage des articles du novembre, 2014

Parle-moi féminisme #7 - Marie Kléber sur le grill

Image
Ce soir, j'ai la chance extraordinaire de recevoir une super blogueuse. Quand on est une ancienne comme moi, on devient presque blasée pourtant, j'ai vraiment eu un coup de cœur pour elle, son enthousiasme, son envie de vivre et de prendre sa revanche sur la vie. Une fille qui sait merveilleusement bien écrire, même les textes les plus durs, (mal)heureusement.
En bref, ce soir, c'est la douce Marie Kléber qui vient partager avec nous sa vision à elle du féminisme.

1/ Bonjour Marie, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Jeune maman de 34 ans, je vis sur Paris avec mon petit bout de chou de 20 mois, mes parents (et oui chez nous, on ne fait pas les choses à moitié). J’écris beaucoup, sur tout. J’aime dire que j’écris comme je respire et que j’aime la vie.
2/ Grâce à ces interviews, j’ai envie de connaître le sentiment des gens sur le féminisme, alors, pourrais-tu me dire ce qu’est, pour toi, le féminisme ?
Le féminisme signifie pour moi se battre, ensemble, pour qu’hommes…

Tous docteurs ?

Image
Hier soir, j'ai pris 2 heures pour moi, rien que pour moi ... 15 min pour descendre, plus d'1h d'attente, 20 min de consultation et 15 min de pour remonter à la maison. Hier soir, j'ai été voir un docteur. On fait mieux comme temps rien que pour soi.
Mais c'est déjà un énorme pas. Je n'avais pas consulté de docteur rien que pour moi depuis 5 ans. Une santé de fer, c'est une chance. Une grosse dose de procrastination aussi.  Et puis, un jour de fatigue intense, de grosse baisse de moral, j'ai suis allée sur Internet et je me suis diagnostiquée hypocondriaque une hypo-thyroïde, j'en ai tous les symptômes : sautes d'humeurs, incapacité à perdre du poids, fatigue latente, et j'en passe et des meilleures. J'ai donc pris rendez-vous chez le docteur, confortée par le fait que nombre de médecins croisés ces dernières années m'avaient dit que je devrais consulter pour ma thyroïde.
Et hier soir, pendant que j'attendais patiemment mon tour…

Avec et pour les enfants - Plan international

Image
Comme je vous le disais vendredi, l'argent récolté par l'opération "Des confitures pour aller à l'école" sera intégralement reversé à l'ONG Plan international que je vais présenter aujourd'hui.
Pourquoi cette association précisément et pas une autre ? Je dirais en premier lieu, parce qu'il a bien fallu faire un choix et que celui-ci fut difficile au milieu de toutes ces associations que j'ai découvertes par le biais de cette opération. Je pense d'ailleurs que je continuerai, au-delà de l'opération, à vous présenter les différentes organisations travaillant dans le domaine de l'enfance et de la scolarisation ... Ensuite, je connais relativement bien l'organisation car Batman y parraine une petite fille.
Mais au final, ce qui m'a décidée à leur reverser l'argent à eux spécifiquement, c'est que Plan est à mi-chemin entre la plate-forme de Crowdfunding Women's WorldWide Web et l'association Toutes à l…

"Des confitures pour aller à l'école"

Image
On y est enfin.
Je pensais le faire le 15 novembre et puis, et puis j'ai ouïe dire que le 20 novembre était la Journée Internationale des Droits de l'Enfant. Et cette année, on célèbre les 25 ans de la Convention Internationale des Droits de l'Enfance. Convention qui prévoit l'accès à l'éducation des enfants.
Depuis des mois que je réfléchis, que je prépare, que j'en parle plus ou moins bien. On y est enfin au jour où je lance officiellement mon projet. 
Le jour est donc parfait pour se lancer. Vous ne trouvez pas ?
Pour commencer, j'ai trouvé un nom à mon opération :  "Des confitures pour aller à l'école"
Ensuite, je vais vous expliquer le principe. Notamment pour les personnes qui débarquent : tout l'automne, j'ai cueilli (ou acheté, pour les pêches), aidée par les enfants et l'homme, des fruits puis nous les avons transformés en confitures. 
Ces confitures, à partir d'aujourd'hui, je vais les vendre. Les sous que je r…

Parle-Moi féminisme #6 - Babidji sur le grill

Image
Des fois je me demande pourquoi je blogue, pourquoi je continue à bloguer, à raconter ma vie et pousser mes coups de gueule ici. Il ne faut pas se leurrer : petite blogueuse je suis, petite blogueuse je resterai. Et puis je pense à ce que le blog m'a apporté en 4 ans d'existence, à ces rencontres que j'ai eues.
Parmi elles, il y a Babidji. Une chouette fille que je connais depuis quelques années déjà. Une blogueuse de talent, avec une plume que j'adore, pleine de vie et passionnée. 
En bref, aujourd'hui, pour cette sixième interview, j'ai l'immense privilège de recevoir Babidji.
1/ Bonjour Babidji, peux tu te présenter en quelques mots ?
Je suis une maman mais pas que … blogueuse, commerçante, pigiste bref pas mal de casquettes ! Ancienne journaliste je suis toujours de près l'actualité … j'aime bien "m'enflammer" pour dénoncer ce qui me révolte et j'essaie malgré mes nombreux paradoxes de garder le cap quant à mes convictions. Et plu…

Le Graal de la parentalité - Etre Mère #39

Image
Être mère, c'est découvrir le Graal de la parentalité.
J'ai nommé le Sacro-saint ... Jour enfant malade.
Les fameuses journées enfants malades que connaissent seulement les parents salariés dans une entreprise qui les a prévus dans son règlement intérieur. Chez nous, notre employeur est fort généreux : 6 jours par parent d'enfant de moins de 16 ans. Juste une précision : c'est 6 jours en tout que tu aies 1 ou 12 enfants ... et si tu es à temps partiel, c'est moins de jours. C'est extrêmement généreux, je ne vais pas me plaindre (ailleurs, c'est moins).
D'ailleurs, si je pouvais me passer des journées enfant malade, je le ferais volontiers, soyons honnête. Parce que rester à la maison, avec un gosse malade, très peu pour moi. D'autant plus que pour décrocher la journée, il faut commencer par se taper 1 ou 2 h dans une salle d'attente bondée de microbes et de personnes excédées par l'attente avec les réflexions qui vont bien !
Et toujours la …

Et la mousson arriva

Image
Je me souviens d'une fort belle époque. En ce temps-là, nous regardions le ciel désespérément bleu depuis des mois. En ce temps-là, nous décidions sur un coup de tête de passer notre dimanche après-midi à la plage. En ce temps-là, nous rentrions à la maison à 17 h et lâchions les fauves enfants sur la place du village, ils se défoulaient pendant une heure à fond la caisse sur leurs vélos et nous en profitions pour papoter avec les autres parents.
C'était il y a une éternité, c'était il y a des années lumières, c'était il y a deux semaines seulement.
Depuis, un catastrophe, que dis-je ? Un cataclysme s'est produit : les perturbations qui jusque là nous avaient soigneusement évités pour arroser abondamment l'autre côté de la Méditerranée ont trouvé le chemin de notre île.
Mais comment cela a t'il bien pu arriver ? Tout simplement : quelques nuages sont venus en touristes, quand ? Je ne sais pas. Ils ont pris des photos et ont raconté leurs vacances en Corse…

Parle-moi féminisme #5 - Mowgouaille sur le grill

Image
Pour cette cinquième interview, je reçois une copine, ma plus ancienne rencontre bloguesque et, je crois bien, ma première lectrice. Une personne adorable, pleine de rêves, une fille qui a envie de changer ce monde, qui met son petit grain de sel un peu partout en espérant enrayer la machine.
Je dirais que c'est presque une sœur de blog, quelqu'un qui ne veut pas être enfermée dans une case spécifique, qui veut conserver sa liberté de parole.
En bref, aujourd'hui, c'est Mowgouaille, du blog La Nouvelle Eloïse qui vient nous faire part de sa vision du féminisme.

1/ Bonjour Mowgouaille, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je m'appelle Magali, Mowgouaille sur la blogo. J'ai 35 ans. Je viens de reprendre mes études pour être professeur des écoles après une petite carrière en tant qu'éducatrice spécialisée. Je vis en couple en Seine et Marne, j'ai une petite fille qui va fêter ses 5 ans dans quelques semaines. Je me décrirais comme quelqu'un d'…

Volare - Être mère #38

Image
Être mère et la laisser s'envoler ...

Au mois d'août, les enfants ont passé un peu plus de 2 semaines chez mes parents. 18 jours pour une première seuls avec les deux affreux, on avait estimé que ce serait amplement suffisant. Apparemment, non, en tout cas, pas pour la grande qui nous a bien fait comprendre qu'elle serait bien restée quelques jours semaines de plus. Qu'elle n'avait pas eu le temps de faire tout ce qu'elle voulait et qu'elle en avait sa claque de passer ses journées avec son petit frère ...
Alors, j'ai imaginé une petite innovation pour la Toussaint. Comme j'en ai un peu marre de perdre 2 jours de vacances à chaque trajet en bateau, et que finalement le bateau n'est plus si avantageux que ça financièrement parlant, j'ai décidé de prendre l'avion, cette fois-ci. Et qui dit trajet en avion, dit aussi possibilité de faire voyager seul un enfant de 5 ans.
On a donc conclu le marché suivant : nous partions les enfants et moi, …

Toutes à l'école - Demain, je serai une femme instruite

Image
"Bien que nous défendions avec force l'instruction comme un droit fondamental pour tous les enfants du monde quel que soit leur sexe, il nous semble urgent de rétablir l'immense déséquilibre qui frappe les fillettes et en font des victimes à vie". (Tina Kieffer, présidente) Ça fait longtemps que je muris mon projet de vendre des confitures maison au profit d'une association. La première personne à qui j'en ai parlé ouvertement fut certainement ma copine Mowgouaille qui me fit alors découvrir l'association Toutes à l'école que je vais présenter aujourd'hui.

Contrairement à la plate-forme Women's WorldWide Web dont je parlais il y a quelques temps (ici), Toutes à l'école s'est vraiment spécialisée dans un domaine particulier : l'éducation (des filles), au Cambodge. Pourquoi le Cambodge me demanderez-vous ? Tout simplement parce que le Cambodge sort de la terrible dictature des Khmers rouges pendant laquelle 90 % de ses intellectu…

Quand la louve sort les crocs

Image
Hier, un 2 novembre, sur une idée originale de Batgirl, nous sommes allés à la plage nous baigner. Je précise bien que l'idée était de ma fille, fraichement rentrée de vacances, qui m'a dit : "l'hiver va bientôt arriver, il faut qu'on aille à la plage tant qu'on peut !". Elle est pleine de jugeote cette enfant de 5 ans.
Le ciel était bleu, le soleil jaune et le fond de l'air doux, j'ai donc obtempéré en prévenant les 2 affreux jojos que je me réservais le droit d'interdire la baignade si jamais les conditions n'étaient pas idéales ... Oui, faut pas exagérer : à part quand je vivais en Nouvelle Calédonie, je ne me suis jamais baignée un 2 novembre et j'avais donc des doutes sur la possibilité de réaliser un tel exploit ... surtout que depuis la dernière fois, il y a eu une tempête et la mer a été brassée.
Nous arrivons à notre plage habituelle. Le ciel est toujours bleu et le soleil toujours jaune. Mais il y a 1 m de posidonies mortes …