Articles

Affichage des articles du décembre, 2015

Je devais

Image
J'avais pris mon vendredi après-midi. Pendant toutes ces longues heures, je devais faire quelques bricoles.
Je devais manger.
Je devais acheter 6 cadeaux de Noël, sachant que j'avais une idée précise pour deux d'entre eux et que pour un troisième, une vague idée du lieu d'achat. 
Je devais faire le plein avant l'augmentation des taxes.
Je devais rentrer à la maison, à plus de 30 minutes de route.
Je devais faire un gâteau pour le goûter de Noël de l'école de Catboy. 
Je devais emballer deux des cadeaux.
Je devais faire la valise.
Puis, je devais aller chercher Batgirl à l'école, à 16h pour monter à l'école de Catboy pour 16h20.
Si je te dis que j'ai failli rajouter une correction de deux arrêtés préfectoraux ultra-méga-urgents mais que je me suis ravisée et que j'ai finalement acheté tous mes cadeaux, que le magnifique gâteau s'est transformé en deux paquets de bonbons attrapés au vol au Spar, emballé les deux cadeaux et fait seulement un t…

Défi 366 - Semaine 18

Image
C'est avec une semaine de retard (hum hum, il semblerait que le blog se soit inquiété d'ailleurs de ma soudaine absence) que je publie les photos de mon défi.
En cette fin d'année, les jours sont certes courts (et encore, nous n'avons pas à nous plaindre) mais nous offrent une luminosité exceptionnelle. Les décorations sont là mais les plus belles lumières restent encore et toujours celles offertes par la nature, débarrassée de la chaleur.

Avis de recherche

Image
Elle a éteint la télé, coupé la radio et débranché tout moyen électronique de communication avec internet (smartphone qu'elle a pas, ordinateur, tablette).
Elle a pris ses clics et ses claques et s'est barrée.
La blogueuse a pris le maquis. Personne ne l'a vue depuis son dernier coup de gueule bloguesque.
Il serait grand temps qu'elle revienne. Elle a organisé un formidable concours pour mes cinq ans !!!
Je diffuse donc un portrait robot établi par les services de police bloguesques.

Si vous la localisez, faites extrêmement attention, il semblerait que le personnage soit dangereux. Il est armé d'une filetta très bien affinée et d'un prisuttu bien sec. Vous êtes priés d'avertir immédiatement les services compétents qui se chargeront de ramener la blogueuse à la raison (un nail-art offert ainsi qu'un petit mascara devraient faire l'affaire) (c'est une blogueuse après tout) (merde, il semblerait qu'elle soit spécialisée dans la catégorie Humeu…

François H., rien ne va

Image
François,
J'ai longuement hésité à t'écrire encore une fois, vu que visiblement tu n'as pas lu mes deux dernières lettres (La première et la deuxième). Je voulais t'écrire la semaine dernière mais j'ai eu peur de plomber l'ambiance à l'apéro ... Mais aujourd'hui, je vais arracher le sparadrap, un bon coup, tout de suite parce que, vois tu, si j'attends encore quelques jours, je risque d'être très violente.
Pourquoi je serai encore plus violente dans une semaine, deux semaines ? Je te laisse deviner ... Tu ne trouves pas ? Les prochaines élections qui se profilent à l'horizon. Ma région d'origine qui va basculer dans l'obscurantisme. Celle où je vis où ce ne sera guère mieux. Et tant d'autres régions.
Tu vois François, dimanche, comme moins de la moitié des français, je me déplacerai aux urnes. Mais cette fois-ci, mon bulletin sera blanc. Plus blanc que neige. Tu as gagné, je ne voterai plus pour personne et advienne que pourra .…

Vivante comme jamais

Image
La date était marquée d'une croix dans les calendriers depuis quelques temps déjà. Les conjoints ou maris également prévenus. Nous nous sommes apprêtées, maquillées, rejointes sur la place du village, en talons dans la boue. La touche de style qui démarque la villageoise de l'Ajaccienne : la boue sur ses chaussures ...
Puis nous sommes descendues à la capitale impériale pour une soirée entre filles. L'une d'entre nous devait chanter ce soir là.
D'abord sages, les inhibitions sont rapidement tombées, en même temps les verres ont commencé à se remplir (ou à se vider, je ne saurais dire). On a parlé (fort), ri (beaucoup) (et fort). Quand nous accrochions à une chanson, nous chantions.
Nous nous sommes faites remarquer (un peu) (d'accord, beaucoup). Mais plus rien ne comptait que cette soirée. Le spectacle s'est terminé et c'est alors que nous nous sommes lâchées, complètement. Les cocktails ont remplacé le rosé. La salle s'est vidée. Il ne restait plu…

Défi 366 - Semaine 17

Image
Le creux de la vague. Un peu de lassitude dans le défi ? Il semble parfois tellement absurde, insignifiant au regard du reste.
Les paysages et la nature m'inspirent un peu moins.
Et si on laissait des traces d'humanité dans ce défi ?
Pour celles et ceux qui vont jusqu'au bout : cet article n'est nullement sponsorisé ;-)