Panzi Foundation

Cela fait maintenant plusieurs années que je blogue, plus ou moins régulièrement, presque 10 en tout. Pendant cette quasi-décennie, j'en ai écrit des lignes et des articles. Certains étaient particulièrement travaillés, d'autres moins. Voire, parfois, je me suis juste fait le relais de quelque chose que je venais de lire. Parmi tous ces articles, il en est un qui m'a particulièrement marquée, au fer rouge (et pourtant, je n'avais fait qu'un copier-coller) : il décrivait les violences sexuelles en République Démocratique du Congo et les "viols" particulièrement barbares utilisés comme arme de guerre.

A l'époque, en 2013, j'avais écrit cet article pour relayer l'information ainsi qu'une pétition, pour que cessent les tortures et que les criminels soient jugés. Depuis, les choses ont un peu changé, évolué, il semble que le viol ne soit plus utilisé comme arme de guerre (le pays connait actuellement une accalmie) mais de nombreux viols continuent d'être perpétrés. On compte environ 500 000 victimes depuis 1986 (Source).

Pourquoi est-ce que je reparle de tout cela aujourd'hui alors que la situation semble s'être apaisée (en tout cas, en faisant mes recherches, aucun article depuis mi-2016 et qu'il semble qu'à l'époque, les "viols" étaient moins commis dans l'intention de terroriser et détruire que par des civils, source) ? Tout simplement parce-que, malgré tout, cela perdure et puis, surtout pour vous parler de la Fondation Panzi et du Docteur Mukwege.


En effet, début mars, quand je vous ai présenté mon projet, je vous ai parlé de deux associations (KMG-Ethiopia et la Fondation Panzi) qui avaient retenu mon attention et promis de vous les présenter toutes les deux. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts, presque deux mois se sont écoulés et je ne vous ai toujours pas parlé de la seconde. 

En 1999, le docteur Mukwege a fondé l'hôpital Panzi, spécialisé en gynécologie et plus spécifiquement dans la reconstruction des femmes victimes des violences sexuelles commises pendant ces années de guerre. Le travail réalisé par le docteur et ses équipes est formidable puisque depuis 1999, ils ont aidé et soigné plus de 50 000 survivantes. Malgré un attentat manqué et des menaces quasi-permanentes, malgré le manque flagrant de moyens, il continue à opérer et soigner, offrant même l'aide psychologique nécessaire à la reconstruction des patientes.

La fondation Panzi est là pour collecter des fonds pour l'hôpital et permettre de continuer le travail. Par ricochets, elle souffre du conflit en Syrie puisque beaucoup de dons vont désormais à l'aide nécessaire aux victimes de cette guerre plutôt qu'à d'autres populations tout autant dans la détresse mais moins visible.

Voilà, je voulais vous présenter absolument cette association et son incroyable travail. Je l'aime beaucoup et j'admire cet homme qui a mis sa vie au service des autres. C'est pourquoi, j'ai également intégré la Fondation Panzi dans mon projet. En effet, comme je vous l'ai dit, l'intégralité de l'argent que vous versez sur la cagnotte ira à KMG-Ethiopia et, en parallèle, je verserai la somme équivalente à la Fondation Panzi pour modestement l'aider à continuer son œuvre.


Si toi aussi tu veux participer à mon projet, je t'invite à lire mon article du 8 mars : Soyons maitres-ses du changement. Tout y est : quand, comment et pourquoi. Parce que plus que jamais, il est nécessaire de reprendre les choses en main !

Commentaires

  1. merci pour ce que tu fais, je ne connaissais évidemment pas ces associations. j'ai contribué sur la cagnotte..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ma petite Maman Délire !!!

      Oui, j'ai essayé de trouvé des associations qui ne me paraissaient pas trop des gros Bolckbusters et qui me touchaient, je suis contente de vous les avoir faites découvrir :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?