Ces tout petits riens

Je dois t'avouer que la semaine dernière, ce n'était pas la grande forme, en grande partie à cause de mon travail qui me bouffait les nerfs. Vendredi midi, j'ai commencé à écrire un article pour me libérer délivrer. Et puis, je l'ai laissé en plan, au milieu d'une phrase et je suis sortie m'acheter à manger. Mais comme je n'avais pas vraiment faim, j'ai commencé par marcher, me promener et j'ai eu la chique idée de faire les boutiques. Dans la première, j'ai trouvé trois vêtements qui me plaisaient, je suis allée les essayer et j'ai failli éclater en sanglots en me voyant dans le miroir. Deux minutes avant, je scrutais mon ventre et me disais qu'il n'était pas si moche (et surtout gros) que cela mais une fois les habits (qui me plaisaient énormément) enfilés, rien n'allait. Je maudissais les articles qui n'en finissent pas de nous dire de nous assumer. J'enviais ma copine Mowgouaille qui se lance dans le blog mode et posait la veille en maillot de bain. Non, je n'ai pas envie de me lancer là-dedans (je te rassure) mais le dégoût de mon image dans le miroir, de ne pouvoir acheter aucun des vêtements présélectionnés me bouffait. Bref, ça n'allait pas. J'ai tout reposé, mon banquier m'a dit merci et j'ai continué ma promenade et, tant bien que mal, ma journée.

Et puis, le week-end est arrivé et, petit à petit, j'ai remonté la pente. Des tas de petites choses qui, mises bout à bout, ont constitué des morceaux de bonheur et m'ont fait oublier le travail, le cadeau d'anniversaire de la grande, toujours pas arrivé, son œil qui a failli être massacré par ses lunettes, tous mes tracas.


Et comme je pense qu'il est toujours plus agréable de se repasser ces petits morceaux de bonheur que de ressasser les mauvaises choses. Comme je pense qu'il est plus agréable de lire des petits moments sympas que des ennuis, j'ai envie de partager avec vous toutes ces petites choses.

J'ai commencé par préparer la fête de samedi avec les copains et les copines. Vendredi soir, je ne savais même pas exactement combien de mômes il y aurait le lendemain : sur 9, 5 parents m'avaient donné la réponse ... D'autres avaient dit à leurs enfants mais pas à nous, bref. Il y aurait entre 5 et 8 mômes le samedi, en comptant les miens. Et bien, tu sais quoi ? Certes, ça m'a faite râler de ne pas savoir combien il y en aurait exactement mais je ne me suis pas retourné l'estomac non plus !

J'ai préparé des chouettes biscuits. Ça faisait un moment qu'ils me faisaient de l’œil sur Pinterest et comme mes monstres sont à fond sur les chouettes depuis un moment, je me suis lancée. Ils étaient rigolos dans leur boite et réussis, puisque l'aspect visuel comptait beaucoup ;)



Et puis, je me suis lancée dans le gâteau. Pareil, je voulais faire quelque chose Chouette-Hibou mais ne travaillant pas la pâte à sucre et n'étant pas très artiste, je me suis retourné le cerveau dans tous les sens pour savoir comment j'allais m'y prendre. Au final, il y avait même la lune qui brillait au dessus de sa tête ...

Les enfants sont arrivés, les parents partis. Ils étaient quasiment au complet, finalement. Ils se sont éclatés et les deux heures sont passées à toute allure. A peine le temps de se retourner et il était 17h, les parents les rembarquaient, certains pleuraient de devoir partir. Et puis, on a pris le temps de discuter avec une amie.

Dimanche matin, nous sommes allés à la plage. Un week-end de juin, même pas long et comme une impression de vacances avec ce soleil éclatant et ce ciel bleu ... La mer est chaude. On fait une bataille avec les pistolets à eau et Catboy se lance avec sa frite, là où il n'a pas pied. Je nage, loin de la rive, là où je n'ai pas pied et je le sais et ... je n'ai même pas peur, je ne stresse pas. Je n'en reviens pas de la façon dont j'ai progressé sur ce plan là. Si je pouvais en faire autant avec le vide, ce serait le pied.

Puis nous rentrons à la maison. L'après midi se passe à l'ombre. Batgirl bricole avec ses cadeaux de la veille puis je regarde les devoirs à faire et ... je prends peur avec les maths où elle a apparemment eu des soucis ces derniers jours. Dans cette famille, c'est inimaginable. Alors, on refait, j'en rajoute par rapport à ce qu'elle avait à faire. La môme est fatiguée par son week-end et tous ces maths, elle a l'impression qu'elle n'y arrivera pas. Je prends mon mal en patience et vers 18h30, on peut sortir faire notre barbecue. 
A l'heure où j'écris ces lignes, elle a eu 20/20 à son contrôle et elle est heureuse. Et moi, même au moment où je la faisais travailler à fond, j'avais conscience d'y aller fort mais je savais aussi que ce ne serait pas vain et ... j’étais juste bien.

Le soir, on a mangé au jardin, nous étions tous détendus et heureux. Et pas stressés par la reprise le lendemain. Et depuis, le moral n'a pas été entamé.

Voilà, je voulais juste partager tous ces petits riens qui mis bout à bout m'ont requinquée et remise d'aplomb.

Commentaires

  1. Des petits bonheurs qui donnent le sourire ma belle. Parfois il suffit de les noter, de les garder précieusement, de les partager pour chasser les nuages. Tes biscuits sont tous mimis! On veut voir le gâteau aussi!
    Grosses bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison : il suffit juste parfois de noter ces petits bonheurs ou juste de les déguster pour chasser les nuages. Malheureusement, quand on est la tête sous l'eau, on ne les voit pas et c'est là qu'on en aurait besoin ...

      Je publierai une photo du gâteau dans quelques jours ;)

      Je t'embrasse

      Supprimer
  2. Ma coupie, pourquoi t'a pas appelé? Malheureusement on est persécuté par ces photos de femme parfaite, encore à midi seb a éclaté de rire en regardant la pub somatoline minceur, contre la cellulite, c'est sur la nana en a vachement besoin.
    Tu es magnifique ma cherie et dis toi qu'apres 2 monstres, car faut l'avouer t'as fait fort 2 fois, tu as retrouvé la ligne.
    Allez, ne penses qu'au bons moments et rien d'autres, ca ne sert à rien
    Plein de bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma chérie pour tes mots ! Ne t'inquiète pas pour moi : je n'étais pas bien à cause de beaucoup de choses (en particulier le travail) et ça a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase ... Et dans l'ensemble, je vis bien mon corps mais là, à priori, les fringues n'étaient pas taillées pour ma morphologie ;)

      Bref, comme tu dis, on est matraquées par les pubs et photoshop. Le pire avec mes 2 phénomènes, c'est que ce ne sont même pas des gros gabarits aujourd'hui :D

      Et je savoure tous les meilleurs moments.

      Je t'embrasse <3

      Supprimer
  3. La vie est pleine de ces petits bonheurs qu'il faut savoir reconnaître. ... je te souhaite un bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça : il faut savoir les reconnaitre et les saisir au vol !

      Bon nouveau week-end à toi

      Supprimer
  4. Je suis un lecteur régulier de tes articles, j’aime la précision, le ton de tes articles et tes pensées. Tenez-moi au courant des prochaines publications.
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie pour ton commentaire. Honnêtement, je ne sais pas encore quand je vais recommencer à publier ...
      Bonne journée ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?